Avis 4.7/5⭐ - Paiement sécurisé

Pas toujours évident d’assumer cette coupe mi-longue en attendant de pouvoir aborder la chevelure de vos rêves… De l’alimentation aux massages en passant par le rythme de lavage… Pour accélérer le processus, on vous propose 11 astuces qui vont vous aider à obtenir la longueur dont vous rêvez.

Astuce N°1 : Attention à l’alimentation

Si la génétique représente une part importante dans la densité des cheveux, l’alimentation, quant à elle, permet de maintenir un rythme de pousse optimal. Et parmi les aliments à privilégier, il y a :

Riches en biotine (un minéral stimulant), en lysine (un acide aminé), en vitamine D et en minéraux… Les œufs font partie des aliments qui, lorsqu’ils sont consommés dans le cadre d’une alimentation saine, peuvent améliorer la pousse des cheveux.

Riches en Acides gras oméga-3, les poissons gras comme le saumon, les sardines, le maquereau, le thon ou le hareng stimulent la croissance tout en réduisant la chute de cheveux.

Les légumes verts comme les épinards, le chou kale, les blettes, les brocolis, les haricots verts, la roquette, mais aussi les patates douces (qui ne sont, elles, pas des légumes verts vous l’aurez compris), sont de bonnes sources de minéraux, de protéines, mais aussi de vitamines (A,E et K). Les fruits tels que les fraises, les oranges, les citrons etc sont, quant à eux, riches en vitamine C. Tous ces aliments, permettent de stimuler l’organisme, et à rendre la pousse des cheveux plus rapide.

Ingrédients pousse cheveux rapide

Riches en Omega-3, 6, 9, en vitamines et en nutriments, les huiles végétales (d’olive, de sésame ou de tournesol) sont excellentes pour stimuler la pousse des cheveux. À condition bien sûr qu’elles soient vierges et extraites à froid pour conserver tous leurs bienfaits !

Astuce N°2 : N’oubliez pas d’aller faire un tour chez le coiffeur de temps en temps

Si se couper les cheveux ne permet pas de faire pousser les cheveux (puisque la pousse se passe au niveau du cuir chevelu), cela aide plutôt à se débarrasser des fourches pour garder une fibre capillaire en bonne santé. Car avec le temps, le calcaire de l’eau, les différents traitements et le soleil, les pointes ont tendance à se fragiliser en rendant les cheveux plus fins. Du coup, les couper leur permet de gagner en densité et en ténacité !

Astuce N°3 : Se masser le cuir chevelu avant le shampoing pour faire pousser ses cheveux

Le cuir chevelu fonctionne comme la peau du visage ou du corps. Il a donc besoin d’être massé avant chaque shampoing afin de se débarrasser des impuretés présentes à la surface de l’épiderme, d’activer la micro-circulation sanguine et d’assouplir la peau. Le but ? Oxygéner le cuir chevelu et stimuler les cellules présentes dans le follicule pileux pour favoriser la pousse. Alors oui, c’est vrai qu’on vous dit souvent de ne pas trop vous masser pendant le shampoing, mais pour stimuler la pousse, vous pouvez le faire avec la pulpe de vos doigts, deux heures avant le lavage. Et à mesure d’une à deux fois par semaine maximum, ça ne peut faire que du bien.

Astuce N°4 : Misez sur les huiles végétales

On vous a déjà parlé de l’importance d’inclure des huiles végétales dans l’alimentation. Il se trouve que leurs bienfaits vont bien au-delà de l’assiette. Il est donc possible de les appliquer directement sur les cheveux secs une fois par semaine. Parmi les plus efficaces, il y a l’huile de ricin bien sûr, réputée pour stimuler la pousse. Il y en a aussi une autre, moins connue qui fonctionne très bien : l’huile de moutarde. Très appréciée en Inde et au Maghreb, elle stimule la circulation sanguine et lutte contre la chute des cheveux.

Astuce N°5 : Le choix du shampoing a toute son importance

Shampoing pousse cheveux rapide

Plus pratique à appliquer que des huiles, le shampoing sans perturbateur endocrinien fortifie les cheveux. À condition d’en utiliser un qui soit adapté à vos besoins. Le bon deal ? En choisir un dénué de sulfates, de silicones ou de parabènes qui sont des éléments qui fragilisent considérablement le cuir chevelu. Pour trouver la bonne formule, c’est simple, il suffit de répondre aux quelques questions de notre diagnostic capillaire et de notre côté, on se charge de vous concocter le shampoing sans perturbateur et gorgé d’actifs surpuissants qu’il vous faut !

Je fais mon diagnostic capillaire

Astuce N°6 : Ne pas oublier d’appliquer un après-shampoing sur ses cheveux

Ce serait dommage de se contenter des effets des shampoings sans les accompagner de ceux d’un après-shampoing. Riche en actifs nourrissants et hydratants, ce dernier facilite le démêlage des cheveux, ce qui permet d’en arracher moins au moment fatidique du peignage ou du brossage. Mention spéciale lorsqu’il est formulé sans perturbateur endocrinien.

Astuce N°7 : Comment opter pour la bonne brosse

Pourquoi se donner tant de mal pour soigner vos cheveux si c’est pour les maltraiter ensuite pendant le démêlage ? Pour enlever les nœuds sur une tignasse mouillée, mieux vaut donc favoriser le peigne, qui sera plus doux comparé à la brosse. Si votre chevelure est très épaisse ou frisée, une brosse à larges dents ou à poils doux sera parfaite pour enlever les nœuds sans tirer sur les boucles…

Astuce N°8 : Espacez les shampoings

Soins pousse cheveux rapide

Le calcaire de l’eau, les sulfates, les silicones ou les parabènes présents dans les shampoings ont tendance à agresser le cuir chevelu et à le déséquilibrer. Du coup, les cheveux ont du mal à pousser et il est même possible de constater de petits phénomènes de chute significative (sans gravité, heureusement). Pour refaire partir la machine, il suffit d’espacer les shampoings. Au début, commencez à vous laver les cheveux un jour après la date initiale, puis deux, puis trois. L’idée ? Arriver à deux shampoings par semaines en moyenne pour assurer la bonne santé du cuir chevelu. Et bien évidemment adopter un shampoing sans perturbateurs endocriniens, mais ça, vous le savez sûrement déjà !

Astuce N°9 : Coiffez vos cheveux

Natte, chignon ou queue de cheval tressée (et pas trop serrée)… Lorsqu’ils sont coiffés les cheveux sont protégés des agressions du quotidien comme la pollution. Du coup, ils poussent plus rapidement. C’est aussi simple que ça !

Astuce N°10 : Maintenez une bonne hygiène de vie

Si on a déjà parlé de l’alimentation, la consommation de tabac, d’alcool ou le rythme de sommeil sont des éléments à également prendre en compte dans la pousse des cheveux. Car il suffit que le corps soit en déséquilibre pour que son renouvellement cellulaire ne s’effectue pas de façon optimale ce qui conduit irrémédiablement à une qualité cutanée et capillaire médiocre.

Pour éviter ça, il faut prendre soin de soi, manger correctement, dormir au moins 7 à 8 heures par nuit et éviter les excès… même s’il est encore possible de s’amuser de temps en temps évidemment !

Astuce N°11 : Vos cheveux aussi ont besoin de se reposer

Prendre soin de ses cheveux, c’est super, mais parfois il arrive qu’à force de vouloir bien faire, l’effet inverse se produise et les déséquilibres commencent à se pointer. Du coup, c’est important de faire, une fois tous les deux mois, de petites remises à zéro en laissant votre tignasse se reposer. Bien sûr, vous pouvez garder vos bonnes habitudes de lavage en utilisant un shampoing et un après-shampoing à la formulation clean qui ne créent aucun problème endocrinien. Pour le reste, misez sur la simplicité et laissez votre corps faire son travail. Vous verrez, ça va bien se passer !

Si la chute de cheveux est un moment difficile à affronter, il touche en moyenne près de 70% des femmes au cours de leur vie. Heureusement, il existe des solutions adaptées à cette problématique pour ralentir ou stopper la perte de masse capillaire. Lesquelles ? On vous donne tous nos conseils pour lutter contre la chute de vos cheveux tout !

Pourquoi les femmes perdent-elles leurs cheveux ?

Chute cheveux femme

Journées de travail éreintantes, mode de vie pas toujours très sain, manque de sommeil, choc émotionnel… Vos cheveux révèlent votre santé.

Si les carences en fer et la fatigue peuvent être responsables d’une perte notable de cheveux, ce sont surtout les changements hormonaux majeurs, les dérèglements et même parfois la grossesse qui en sont à l’origine. Avant de tirer les sonnettes d’alarme, il est donc important d’essayer de comprendre la cause de la perte de vos cheveux.

Commencez par faire un état des lieux de vos problématiques capillaires

Vous vous en doutez, mais constater une chute de cheveux passagère au réveil et en perdre par poignées ce n’est pas exactement la même chose. Avant toute chose, il est donc important de faire un état des lieux clair de votre état de santé et de fatigue… Sans paniquer pour autant !

Avez-vous changé quelque chose dans votre routine capillaire ? Est-ce que votre hygiène de vie est la même qu’auparavant ? Avez-vous vécu un évènement marquant ? Est-ce que votre cuir chevelu démange ?

Si ces différentes recherches ne donnent rien, tentez d’investiguer plus en profondeur en faisant par exemple un bilan hormonal prescrit par un endocrinologue ou un médecin généraliste.

Tâchez d’être aux petits soins avec vos cheveux

Shampoing anti chute de cheveux femme

Si vos cheveux sont déjà fragilisés, autant éviter de les sensibiliser davantage en utilisant des traitements trop abrasifs ou en adoptant une routine approximative. Les gestes qui sauvent ? En voilà 3 :

Pour commencer : évitez l’eau chaude lors du rinçage et privilégiez les températures plutôt fraîches. Ces dernières scellent les écailles de la fibre pour lisser la cuticule. Elles activent ainsi la micro-circulation du cuir chevelu ce qui, à terme, favorise la pousse et limite les chutes. Plutôt facile jusque-là non ?

Si se sécher les cheveux à l’air chaud peut s’avérer agréable (surtout en hiver), la chaleur à tendance à ouvrir les écailles, mais aussi à rendre les cheveux cassants et mousseux… Une fragilisation qui pourrait être évitée en utilisant tout simplement l’air froid de votre appareil. Vous avez peur de tomber malade ? Qu’à cela ne tienne, mettez simplement votre sèche-cheveux sur un programme tiède et maintenez-le à environ 20 cm de votre crinière pour éviter d’agresser votre fibre. La santé de vos cheveux ne s’en portera que mieux.

La plage, le sable chaud et… Le soleil. Si tout semble bien aller dans le meilleur des mondes, côté cheveux, ce n’est pas vraiment la joie. Le problème ? Les rayons UV ont tendance à s’infiltrer au cœur de la fibre capillaire et à abîmer les écailles des cheveux. Du coup, ils deviennent ternes, rêches et se cassent facilement. Pour lutter contre ce phénomène, il est important d’appliquer sur les cheveux une protection solaire spécialement conçue pour leurs besoins.

Vous pouvez aussi tout simplement adopter un chapeau, une casquette ou un bob avant le bain et au sortir de l’eau afin de maintenir votre chevelure loin des UVA et des UVB. À vous de voir !

Essayez de ne pas traumatiser vos cheveux avec des produits agressifs

Shampoing anti chute femme

Colorations, lissages chimiques, routines de lavage hebdomadaire trop astringentes ou agressives…

Les cheveux sont continuellement au contact d’éléments qui les sensibilisent. Pour éviter ça et limiter la casse, mieux vaut miser sur des produits naturels. Mais aussi éliminer toute trace de silicones (qui forment une sorte de cire obstruante au niveau du cuir chevelu), de sulfates (qui sont des agents moussants utilisés dans les produits ménagers) ou encore de mauvais parabens (qui sont des antibactériens et antifongiques attaquant les bonnes bactéries du cuir chevelu)…

Utilisez un shampoing adapté

Pour fortifier vos cheveux et limiter leur chute, nous ne saurons que trop vous recommander d’utiliser un shampoing naturel. En plus d’être moins agressifs, ils accompagnent vos cheveux en leur apportant tout ce dont ils ont besoins pour se reconstruire.

Chez Juste, nous proposons des formules adaptées à chacune de vos problématiques capillaires.

Découvrir la formule faite pour moi

Que manger pour garder de beaux cheveux ?

Vos cheveux, tout comme votre peau, sont le reflet de ce que vous mettez dans votre assiette. Il ne suffit pas seulement de bien manger pour éviter ou ralentir la chute des cheveux, il faut aussi savoir choisir les bons aliments qui puissent empêcher leur fragilité…

Les aliments à privilégier

Les carences en vitamines, en fer ou en zinc peuvent être à l’origine de chutes. Voilà pourquoi il est important d’avoir une alimentation équilibrée pour éviter ce genre de phénomène.

D’abord, ce qu’il faut savoir, c’est que pour fabriquer de la kératine, le corps a besoin de protéines qui sont riches en méthionine et en cystéine. Viandes blanches ou rouges… Le choix est libre ! Et si vous êtes vegan ou végétarien, sachez que les protéines végétales font également très bien le job !

Pour les faire pousser, les cheveux ont également besoin de vitamine B présentes dans les légumes et dans les fruits secs. Le zinc quant à lui, joue un rôle d’antioxydant essentiel pour protéger les cheveux des radicaux libres. On peut retrouver cet élément dans le pain complet, l’ail, l’oignon, la viande (rouge ou blanche), les huîtres et le poisson…

Et les compléments alimentaires alors ?

Lorsque les carences sont trop importantes, les compléments alimentaires sont à privilégier pour éviter que la chute de cheveux ne s’éternise. Ces derniers, apportent un véritable concentré de nutriments, très utile pour stabiliser l’organisme.

Si la levure de bière est plutôt efficace pour éviter la casse et pour fortifier le cheveux, de nombreuses personnes la trouvent indigeste. En revanche, les compléments à base de maca ou de spiruline sont beaucoup plus doux pour l’organisme, car ils sont chargés de nutriments, de vitamines et de minéraux essentiels à la santé des cheveux.

Et quand la spiruline agit sur la production de kératine, la maca, quant à elle, contient des antioxydants précieux pour favoriser la résistance des cheveux…

Comment prévenir la chute des cheveux ?

Prévenir chute cheveux

En utilisant des produits naturels, en étant doux avec votre cuir chevelu, en rinçant vos cheveux à l’eau fraîche, en les séchant à l’air froid, en mangeant sainement et en faisant attention au soleil, vous mettez toutes les chances de votre côté pour prévenir la chute de vos cheveux.

Parce que votre anxiété peut influer sur la densité de pousse et la perte de masse, il est également important de faire un état des lieux de votre santé mentale et physique pour lutter contre le stress, surtout en temps de pandémie où le télétravail peut bouleverser votre quotidien. En prenant en compte tous ces éléments, il y a fort à parier que vous puissiez constater une différence en quelques mois et si ça n’est pas le cas, n’oubliez pas de consulter un spécialiste !

Vos cheveux vous grattent ? Quelques pellicules commencent à apparaître et vous ne savez pas quelle est la raison de ce changement ? Avant de commencer quelque traitement que ce soit, il est important de comprendre quelles sont les causes de ce phénomène. Voici de quoi vous aiguiller.

Un cuir chevelu sec, de quoi parle-t-on ?

Prendre soin de son cuir chevelu sec

Le cuir chevelu fonctionne exactement comme la peau. Il dispose d’une barrière hydrolipidique qui le protège des agressions extérieures et l’empêche de se déséquilibrer. Quand cette barrière cutanée est malmenée, des tiraillements peuvent se faire sentir et rendre votre cuir chevelu sec. En cause ? La sécheresse qui crée des rougeurs, des démangeaisons ainsi qu’une hypersensibilité. Pourquoi ? Et bien tout simplement parce que la pollution, le calcaire de l’eau ainsi que les shampoings agressifs (riche en sulfates, parabènes et silicones) viennent ronger cette couche protectrice ou l’asphyxier. Du coup, ces substances nocives pénètrent au cœur de la peau, entraînant des micro-inflammations du cuir chevelu.

Pourquoi mon crâne me gratte ?

Même si le cuir chevelu sec n’est pas la seule cause de vos démangeaisons, ce phénomène s’accentue quand une sensation de sécheresse commence à se faire sentir. Car lorsque votre cuir chevelu a tendance à s’irriter, il ne dispose plus du sébum nécessaire pour pouvoir se rééquilibrer. Les raisons de ce problème ? Les maladies de peau comme le psoriasis, ou l’eczéma (qui sont généralement dues à une inflammation), les colorations aux formules douteuses, le stress, les shampoings trop agressifs, les traitements contre les poux et même les pellicules dues à l’apparition du pityriasis…

Des solutions adaptées pour votre cuir chevelu sec

Si vous connaissez maintenant les diverses raisons qui peuvent être inhérentes à ce problème, pas d’inquiétude, on vous explique maintenant comment traiter un cuir chevelu sec.

Protégez votre cuir chevelu des changements de températures

Le film hydrolipidique présent sur la peau du cuir chevelu a tendance à se sensibiliser lorsqu’il est en contact avec la chaleur excessive. Pour le préserver et éviter la sécheresse du cuir chevelu, il est donc important de mettre en place de petites habitudes au quotidien qui font la différence pour traiter votre cuir chevelu sec. La première ? Se rincer les cheveux à l’eau tiède. Ensuite ? Programmer tout simplement votre sèche-cheveux sur la température la plus basse. Cette dernière agit tout aussi efficacement que l’air chaud et permet de prévenir les déséquilibres du cuir chevelu.

Chouchoutez-vous

Le stress, le manque de sommeil, l’alimentation, la consommation d’alcool ou de tabac ont un rôle majeur à jouer dans l’équilibre du cuir chevelu et dans son éventuelle inflammation. Pour éviter la sécheresse et des problèmes de cuir chevelu,  il est donc important de maintenir un rythme de vie relativement sain en s’accordant des moments de repos (7 à 8 heures de sommeil par nuit), mais aussi d’apaisement pour permettre aux cellules de pouvoir se renouveler sans encombre.

Privilégiez les produits doux

Shampoing cuir chevelu sec

Même s’il est vrai que les shampoings et après-shampoings agressifs peuvent montrer des résultats relativement immédiats, ils sont à termes, très agressifs pour le cuir chevelu et sa barrière cutanée. Le bon geste ? Miser sur la douceur en adoptant des produits et soins antipelliculaires naturels et tout doux, là pour préserver et réparer votre cuir chevelu. À l’instar de ceux que vous pouvez retrouver chez Juste.

Une routine capillaire plus complète

Si adopter un shampoing doux et dénué de sulfates, de parabènes ou de silicones est un premier pas très positif, un cuir chevelu déséquilibré a besoin de plus de soins. Pour compléter ses bienfaits, l’utilisation d’un après-shampoing dédié à vos besoins est conseillé. Pour savoir quelle formule adopter, nous avons mis en place un diagnostic personnalisé, là pour nous permettre d’élaborer la formule la plus adéquate vis-à-vis de votre type de cheveux.

Découvrir la formule faite pour mon cuir chevelu sec

Parce que tous nos produits sont gorgés d’actifs naturels, il faudra vous montrer légèrement patients pour pouvoir apprécier les changements inhérents à cette nouvelle routine. La transition capillaire vers l’utilisation de produits clean peut, en effet, prendre quelques semaines pour montrer ses premiers résultats. En moyenne, cette acclimatation prend 21 jours au corps pour ce faire à ces nouveaux produits. Alors vous l’aurez compris, le maître mot reste encore et toujours : la patience !

Et les maladies de peau dans tout ça ?

Si le cuir chevelu peut être sec à cause d’un déséquilibre dû à votre routine, il peut également souffrir d’une maladie de peau de type eczéma, dermatite séborrhéique ou pityriasis versicolore. Dans ce cas-là n’hésitez pas à aller consulter un dermatologue. Lui-seul pourra vous donner un diagnostic clair et vous prescrire des solutions efficaces pour traiter la source et les symptômes du problème en question. Du shampoing à la lotion en passant par un traitement oral… Il existe de nombreuses solutions qui pourront correspondre à vos préférences.

Nos astuces pour ne pas vous gratter…

Pour retrouver un cuir chevelu sain plus rapidement, il faut impérativement éviter (tant que faire se peut) de vous gratter. Nos astuces ?

Ingrédients soin cuir chevelu sec

Vous avez compris l’idée ? Maintenant à vous de jouer !

Si le crâne est une partie souvent oubliée de l’anatomie, il sait pourtant se faire entendre quand quelque chose ne va pas. Shampoings aux ingrédients abrasifs, psoriasis, irritations, stress… De nombreux éléments peuvent créer une démangeaison du cuir chevelu et parfois même provoquer la chute de vos cheveux. Pour l’apaiser et comprendre quel(s) facteur(s) le mettent à mal, c’est par ici.

À quoi sont dues les démangeaisons du cuir chevelu ?

Cuir chevelu

Le cuir chevelu est la peau sur laquelle les cheveux poussent. Il recouvre l’intégralité du crâne. Parce qu’il fonctionne exactement de la même façon que l’épiderme présent sur tout le reste du corps, il dispose également d’une couche de protection essentielle à son bon fonctionnement. Relativement fragile, cette barrière hydrolipidique peut se détériorer et mener à une démangeaison du cuir chevelu.

Démangeaisons du cuir chevelu : de nombreuses causes possibles

Généralement sans gravité, les démangeaisons de la tête peuvent pourtant devenir difficiles à vivre lorsqu’elles surviennent quotidiennement. Pour trouver des solutions adéquates, il est d’abord primordial d’en définir les origines. Parmi les plus courantes, on compte :

La présence d’ingrédients agressifs dans la formule des shampoings 

Les sulfates et vos démangeaisons

Si les sulfates sont des ingrédients à éviter, c’est parce qu’ils rendent le cuir chevelu sec créant ainsi des démangeaisons et des micro-inflammations. Les sulfates sont des agents chimiques abrasifs présents dans les produits ménagers du quotidien. Ils ont notamment pour fonction de faire mousser votre shampoing. Seul problème : ils sont généralement mal tolérés par la peau. Résultat : la sensation agréable de propreté du début se transforme, en l’espace de quelques mois, en irritations, en démangeaisons et, par la force des choses… en pellicules. Vous l’aurez compris, mieux vaut choisir des alternatives saines si l’on est sujet à des démangeaisons.

Les silicones 

Très présents sur le marché des cosmétiques, les silicones peuvent pourtant engendrer des démangeaisons au niveau du cuir chevelu. Pourquoi ? Tout simplement parce que cet agent de texture recouvre le cheveu d’une fine particule semblable à de la cire, là pour apporter de la brillance et de la douceur à la fibre. Des résultats illusoires puisque les silicones asphyxient le cuir chevelu qui finit par se fragiliser, s’assécher… Et démanger.

Les parabens 

Les parabens sont des conservateurs qui permettent aux bactéries de ne pas proliférer dans les formules des shampoings. Seul problème : ils sont particulièrement allergènes et peuvent également interférer avec les hormones telles que l’œstrogène ou la testostérone. Une exposition régulière aux parabens peut également favoriser l’apparition de maladies chroniques comme l’eczéma ou le psoriasis.

Les parfums

S’il est vrai que les parfums ajoutent une note agréable au rituel de lavage des cheveux, leur présence n’est pas du goût de tous les cuir chevelus. En cause : la présence d’alcool dans leur formule qui est un ingrédient particulièrement allergisant pour la peau. Car lorsque le shampoing entre en contact avec l’épiderme, le parfum se diffuse et ses agents agressifs initient une allergie de contact créant démangeaisons de la tête et plaques rouges.

Chez Juste, vous avez le choix d’intégrer à vos formules du parfum ou non en fonction de vos préférences et surtout de votre sensibilité.

Une allergie 

Le corps a ses raisons que la raison ignore. Et il arrive parfois que même si vous faite de votre mieux pour mettre en place une routine composée d’ingrédients a priori inoffensifs, vous fassiez une petite réaction à l’un d’entre eux. Cette allergie, peut créer démangeaisons, plaques et squames au niveau de votre cuir chevelu qui est forcément le premier touché par cette intolérance puisqu’il est en contact direct avec le produit. Coulant sur le visage à l’étape du rinçage, le shampoing peut également provoquer une réaction au niveau de vos yeux ou de votre peau qui se traduira par des rougeurs.

Si vous constatez ce type de symptôme, stoppez l’utilisation de ce soin. Rincez-vous abondamment la tête et le visage à l’eau claire. Si les rougeurs et les démangeaisons persistent, consultez un dermatologue.

Les problèmes de peau liés aux produits chimiques

Traiter démangeaisons cuir chevelu

Parce que certains problèmes de peau peuvent également toucher le cuir chevelu, il est important de garder l’œil ouvert lorsque vous constatez des prémices de démangeaisons. Si nous pouvons vous aiguiller vers un diagnostic, nous vous conseillons tout de même de consulter un dermatologue qui sera à même de vous prescrire un traitement adapté à vos besoins dès les premiers symptômes (micro-inflammations, cuir chevelu qui gratte, etc.).

Le psoriasis 

Comme pour le reste du corps, le psoriasis du cuir chevelu se caractérise par l’apparition de plaques rouges surmontées d’épaisses squames blanchâtres. Ce problème engendre plusieurs formes de manifestations. D’abord, il y a les démangeaisons plus ou moins intenses sur l’intégralité de la surface du crâne. Ensuite, vient l’étape des desquamations avec la formation de grosses pellicules en forme de flocons.

Une démangeaison peut être liée à de l’eczéma 

L’eczéma du cuir chevelu touche généralement les adultes âgés entre 30 et 60 ans. En tout, près de 5% de la population mondiale serait concernée. C’est une inflammation de la peau non contagieuse qui est généralement « de contact » c’est-à-dire qu’elle est déclenchée par l’utilisation d’un produit irritant ou allergisant. Mais elle peut également apparaître à la suite d’une période intense de stress. On la distingue par des plaques rouges engendrant des démangeaisons qui peuvent parfois faire naître des croutes et des squames.

La Dermite Séborrhéique 

La dermite séborrhéique (ou eczéma séborrhéique) est une maladie de peau qui se manifeste par des lésions qui apparaissent souvent par poussées chroniques. Non contagieuse et bénigne, elle engendre tout de même, elle aussi, des plaques rouges recouvertes de squames grasses blanches ou jaunâtres plus ou moins prurigineuses. Ces rougeurs sont souvent la cause de démangeaisons et de la formation de pellicules épaisses. Très similaire au psoriasis ou à l’eczéma de contact, cette maladie est difficile à détecter. Voilà pourquoi il est important d’aller consulter un dermatologue afin que celui-ci puisse effectuer un diagnostic juste.

L’impact du stress sur votre cuir chevelu

Le stress est l’une des causes majeurs dans le développement d’une certaine sensibilité du cuir chevelu. Les radicaux libres libérés par l’anxiété modifient en effet la structure de la peau et altèrent le bulbe pileux. Le cheveux perds alors son éclat, sa santé et le crâne commence à démanger.

Démangeaison cuir chevelu

Les bons réflexes à adopter 

Surveillez la composition des shampoings 

Que vous ayez un terrain sensible aux démangeaisons ou non, il est important de prendre soin de votre cuir chevelu au quotidien en adoptant les bons gestes. Et ça commence dès le lavage ! La bonne routine ? Adopter un shampoing et un après-shampoing doux et dénués de sulfates, de parabens et de silicones qui sont des éléments astringents pour le cuir chevelu.

Si vous connaissez déjà les effets négatifs des sulfates, ceux des silicones sont également à prendre en compte. Cet ingrédient très populaire donne un aspect brillant aux cheveux qui n’est, à priori, pas désagréable. C’est en réalité une cire qui recouvre la fibre capillaire et qui finit par l’étouffer. Voilà pourquoi, chez juste, nous avons choisi d’intégrer  aux formules de nos shampoings naturels seulement des ingrédients doux et sans dangers pour le cuir chevelu. Nous avons remplacé les sulfates par des tensioactifs naturels, dérivés de noix de coco et les silicones par des ingrédients aux propriétés adoucissantes. Tout un art.

Optez pour des remèdes naturels

Il existe de nombreux remèdes naturels qui aident à apaiser les démangeaisons et à retrouver un cuir chevelu sain. Parmi les plus efficaces, il y a :

Émolliente, cicatrisante et nourrissante, l’huile d’olive permet au cuir chevelu de se revigorer, mais aussi de s’apaiser. Appliquez-en directement sur vos racines et massez le tout pour bien répartir la matière. Laissez ensuite agir entre 30 minutes et 1h et lavez-vous les cheveux avec un shampoing sans sulfates, sans silicones et sans parabens.

Le vinaigre de cidre permet de rééquilibrer le pH de votre cuir chevelu et donc de limiter les démangeaisons. Pour l’utiliser, massez votre crâne 1 à 2 fois par semaine avec l’équivalent de deux cuillères à soupe de vinaigre et laissez poser 5 minutes. Passez ensuite au shampoing !

Très hydratant, l’Aloé Vera approvisionne en eau les peaux assoiffées. C’est le cas du cuir chevelu quand il a été agressé. Pour profiter de ses bienfaits, appliquez-le à même le crâne et laissez agir 10 minutes. Rincez et lavez-vous ensuite les cheveux normalement.

Adoptez une alimentation équilibrée 

Parce que la santé de votre cuir chevelu et de vos cheveux passe par une hygiène de vie saine, le contenu de votre assiette doit être sélectionné avec attention. Ce qu’il faut savoir, c’est que les démangeaisons de la tête causées par de l’eczéma, du psoriasis ou une dermite séborrhéique viennent généralement d’inflammations. S’il n’y a pas de liens directs entre ces inflammations et la qualité des aliments ingérés, il est cependant avéré que certains ingrédients de la vie quotidienne peuvent être des déclencheurs potentiels. Parmi ces aliments inflammatoires, on compte : l’huile de palme, les viandes, les oméga-6, les sodas, le lait de vache, les plats préparés et les confiseries.

Les éléments à privilégier dans l’assiette sont : les fruits rouges, les poissons, les légumes secs, les matières grasses comme l’huile d’olive, le citron, le sirop d’agave… Pensez-y pour éviter une sécheresse à votre tignasse !

Hydratez votre cuir chevelu avant que la démangeaison apparaisse

Shampoing anti démangeaison naturel

Avoir la tête qui gratte peut provenir d’une sécheresse cutanée. Pour que la peau retrouve son équilibre, vous pouvez y appliquer des sérums, des huiles ou des lotions là pour apporter de l’hydratation et reformer la barrière hydrolipidique. Chez Juste, nous concevons des soins après-shampoings en fonction de votre type de cheveux et des problématiques de votre cuir chevelu. Nous y ajoutons du gel d’aloé vera, désaltérant, du miel et de l’huile d’abyssinie pour nourrir la barrière protectrice de la peau. Nous y intégrons également des principes actifs comme l’ortie, qui régule la production de sébum. Mais aussi l’algue marine qui adoucit et hydrate en profondeur le cuir chevelu et la fibre capillaire. Quant au citron, il purifie et apporte une action astringente pour pouvoir réduire la production de sébum.

Pour composer la formule qui vous va comme un gant, découvrez notre diagnostic capillaire.

Découvrir la formule faite pour moi

Consultez un médecin si les symptômes persistent sur votre cuir chevelu.

Si malgré tous vos efforts, votre cuir chevelu continue de démanger, n’hésitez pas à consulter un dermatologue afin qu’il vous prescrive un traitement adapté. Lui-seul peut être habilité à vous donner accès à certains actifs plus puissants comme la cortisone, particulièrement efficace face à ce type de problème.

Pour consulter la liste des alternatives naturelles que nous avons choisies d’intégrer à la formule de nos shampoings sans sulfate sans silicone et sans parabens, cliquez ici.

Les pellicules sont certes de petite taille, mais elles se voient ! Parsemées sur les épaules, dévoilées au grand jour au niveau des racines… Selon leur taille elles peuvent vraiment s’avérer difficiles à gérer. Mais savez-vous comment faire disparaître vos pellicules ? Et surtout, d’où elles viennent ? Peut-on utiliser un antipelliculaire naturel ? Découvrons ces réponses ensemble…

Les pellicules, c’est quoi au fait ?

Les pellicules, également appelées « squames », sont des cellules dites épidermiques qui se sont détachées du cuir chevelu pour tomber en flocons sur les vêtements ou se répandre dans les cheveux. Elles sont souvent de forme ronde ou ovale, de couleur blanche et tombent généralement tous les 28 jours, ce qui correspond à la formation de nouvelles cellules. Mais si avoir quelques pellicules est un phénomène totalement normal, en produire en accès peut s’avérer être le signe d’un déséquilibre, bénin, rassurez-vous !

Comprendre avant d’agir

Laver cheveux enlever pellicules

Si vous avez remarqué que vous avez de plus en plus de pellicules, il est important de détecter les causes de leur formation avant d’agir ! La première chose à savoir, c’est qu’il existe deux types distincts de pellicules : celles que l’on appelle « sèches » et celles qui sont plutôt « grasses ».

Très répandues, les pellicules sèches sont visibles à l’œil nu puisqu’elles sont blanches, plates et très légères. Généralement associées à des démangeaisons, elles sont souvent présentes sur un cuir chevelu sec en réaction à des traitement trop agressifs ou un changement hormonal. Elles peuvent également provenir de la prolifération de certains micro-organismes comme les levures appelées les Malassezia.

Les pellicules grasses, sont accompagnées, elles aussi, de démangeaisons et sont souvent de couleur blanc cassé ou jaune. Si leur apparition peut s’avérer génétique, certains facteurs comme une mauvaise hygiène de vie, un trop fort taux de stress ou une production accrue de sébum peuvent en être la cause.

Il est donc important de bien comprendre le type de pellicules que vous avez avant de choisir votre shampoing antipelliculaire.

La recette en 5 étapes pour se débarrasser de ses pellicules

Antipelliculaire naturel cheveux

Il faut le dire : les pellicules sont contraignantes. Heureusement, il existe des solutions naturelles pour pouvoir s’en débarrasser pour de bon.

Attention au stress

Si vous souffrez d’une dermite séborrhéique, dans ce cas, l’apparition des pellicules sera liée au stress qui se trouve être l’un des facteurs aggravant de cette dermatose plutôt courante. Observée sur 3% à 5% de la population, elle se manifeste généralement par des rougeurs situées sur le visage ou le cuir chevelu et évidemment… des démangeaisons.

Vous cherchez un antipelliculaire miracle ? Prenez donc le temps de respirer. Un bonne raison de finalement vous essayer au Yoga (depuis le temps que vous en parlez).

Misez sur le miel

Utilisé comme médicament depuis des millénaires, le miel fait partie des ingrédients naturels appréciés pour combattre les pellicules. Riche en protéines, en acides aminés, en vitamines, il dispose de propriétés cicatrisantes, anti-microbiennes et apaisantes. Ces dernières permettent de rééquilibrer la flore bactérienne de sa tignasse tout en apaisant les démangeaisons de son cuir chevelu. Pour l’utiliser, c’est très simple, il suffit de diluer une cuillère à soupe dans de l’eau tiède et de rincer vôtre shampoing naturel avec la mixture pour éradiquer les pellicules. Easy.

L’aloé Vera, un excellent anti-pelliculaire

Couplé à l’épilobe, l’aloé vera naturelle calme les irritations, soulage les démangeaisons et prévient l’apparition des pellicules. Pour l’utiliser, prélevez une cuillère à soupe de gel, appliquez-le directement sur votre cuir chevelu et massez-le doucement en pratiquant des mouvements circulaires avec la pulpe de vos doigts.

Laissez tomber vos coiffes

Les bonnets, les chapeaux, les casquettes, les bobs… Vous les aimez, on le sait. Malheureusement, ils favorisent l’apparition de pityriasis. Cette dermatite est une inflammation causée par de petits champignons qui colonisent le cuir chevelu et perturbent son système de renouvellement cellulaire. Du coup, mieux vaut laisser votre tête respirer en évitant de l’asphyxier avec des chapeaux, elle vous le rendra bien.

Rééquilibrez le pH de votre cuir chevelu

Pour tuer les petits champignons relatifs au pityriasis, il est préférable de se rendre chez un dermatologue afin qu’il vous puisse vous prescrire un traitement antifongique ou encore un shampoing anti-pelliculaire dédié. Ce dernier se compose généralement de zinc pyrithione, le sulfure de sélénium ou de la ciclopiroxolamine. Ces différents actifs permettront de rééquilibrer le pH du cuir chevelu. Lorsque ces shampoings anti-pellicules sont rincés avec de l’eau tiède et du miel, leur efficacité est doublée.

Juste ce qu’il vous faut comme antipelliculaire

Shampoing antipelliculaire naturel

Chez Juste, on a développé des recettes de shampoings et d’après-shampoings antipelliculaires, là pour vous faciliter la vie lorsque les pellicules font leur apparition ou pour agir en prévention. Aloe véra, miel, extraits de citron… Nous avons intégré à nos formules des ingrédients pour vous aider à lutter contre ces petites peaux mortes qui peuvent parfois vous gâcher la vie, le tout sans avoir à utiliser de doses de shampoing surdimensionnées. Pour obtenir les produits les plus appropriés, vous n’avez qu’à choisir votre objectif lors de votre diagnostic personnalisé. Ensuite, laissez-nous faire le reste, on s’occupe de tout !

Trouve ma formule antipelliculaire naturelle

La transition vers une routine capillaire naturelle peut s’avérer surprenante. Cheveux qui graissent vite, texture différente, formation de nœuds… Il arrive que tous ces petits désagréments donnent envie de tout arrêter et de reprendre les vieilles habitudes. Pourtant, ces tracas sont totalement normaux et s’estompent au bout de quelques jours si les produits naturels utilisés sont de bonne qualité. Vous voulez effectuer cette transition sans encombre ? Découvrez tous nos conseils pour une transition capillaire réussie.

Que se passe-t-il vraiment quand on transit du chimique au naturel ?

Quels ingrédients pour sa transition capillaire

Lorsque l’on passe d’une formule chimique à un traitement naturel trop brusquement, il arrive parfois que ce changement soit légèrement surprenant. D’abord parce qu’avec le temps et l’utilisation de shampoings à base de sulfates ou de silicones, le cuir chevelu est devenu légèrement fainéant. Aussi parce qu’il lui faut en moyenne 21 jours pour se débarrasser de tous les produits chimiques et obstruants qui lui ont été administré pendant des années. C’est ce que l’on appelle une bonne transition capillaire naturelle.

À quoi peut-on s’attendre durant cette transition ?

Parce que tout le monde est différent et que chacun dispose d’une nature de cheveux spécifique, les réactions face à cette transition peuvent varier d’une personne à une autre et selon votre type de cheveux …

Les cheveux fragiles

Les cheveux fragiles ou abimés subissent de plein fouet le changement de routine. Pourquoi ? Eh bien tout simplement parce que les silicones ont agi comme de véritables « cache misère » et ont lissé la fibre afin de la rendre plus douce au toucher. En réalité, leur texture proche de la cire n’est qu’un leurre et empêche le cuir chevelu de respirer et de pouvoir absorber les actifs des soins.

Alors, que faire pour que cette transition capillaire naturelle puisse s’effectuer sans encombre ?

Et bien il faut tout simplement prendre soin de vos cheveux en optant pour l’application régulière de masques nourrissants, en les rinçant là l’eau tiède, voire froide et en les séchant à l’air frais.

Les cheveux à tendance grasse

Les sulfates ont tendance à assécher le cuir chevelu et le rendre dépendant. Alors forcément, quand vous allez débuter votre transition, il y a de fortes chances que vos racines soient rapidement grasses 1 à 2 jours maximum après le shampoing.

Si ça arrive, essayez d’être fort·e·s. Tentez de résister aux sirènes du lavage quotidien ou de recommencer à utiliser un shampoing aux sulfates. Car il se trouve que quelques jours après cet épisode difficile, votre cuir chevelu va doucement retrouver son équilibre et sa nature initiale.

Faites confiance à vos cheveux

Si vous n’avez pas de problèmes particuliers et que vos cheveux au naturel semblent tout simplement plus secs, emmêlés ou moins lisses, sachez que le corps fait bien les choses. En 21 jours, le cuir chevelu va se rééquilibrer, réintégrer les actifs des soins adaptés et permettre aux cheveux d’être plus brillants, plus solides et en santé que jamais.

Qui dit transition capillaire naturelle dit nouveaux produits

Shampoing transition capillaire naturelle

Vous le savez dorénavant : nous avons toutes une nature de cheveux différente et des besoins spécifiques à combler. Pour faciliter la transition et apporter à votre tignasse tout ce dont elle a besoin, il faut donc lui apporter la formule la plus appropriée qu’il soit.

Bonne nouvelle, c’est exactement ce que nous faisons chez Juste ! Nous avons pris le temps d’analyser la majorité des problématiques capillaires et vous proposons une routine capillaire personnalisée pour vous accompagner durant cette transition.

Pour découvrir la vôtre, rendez-vous dans l’espace “Diagnostic personnalisé” en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Effectuer mon diagnostic capillaire maintenant

Adoptez des soins riches pour nourrir les cheveux

Pour reprendre le dessus pendant la période de transition que vivent vos cheveux, les nourrir davantage grâce à des soins sans produits toxiques est un geste conseillé. Pourquoi ? Eh bien parce que pendant ce changement de routine, votre crinière peut vous paraître rêche au niveau des longueurs et difficile à coiffer. Cette sensation est une fois de plus totalement normale, mais peut être améliorée par l’utilisation d’un soin enrichi à l’huile de jojoba et/ou d’amande douce qui œuvrent toutes les deux pour apporter du confort et de la douceur aux cheveux.

Petit rappel : une bonne transition demande du temps !

En moyenne, une transition vers une routine 100% naturelle prend 10 à 21 jours pour commencer à montrer pleinement ses effets positifs. Entre-temps, il est possible d’améliorer la qualité des cheveux en utilisant un bon shampoing riche et sans sulfates. L’idée ? Gagner du temps en offrant à votre crinière exactement ce dont elle a besoin : de quoi hydrater les longueurs en profondeur tout en maintenant l’équilibre du cuir chevelu. Pour faire ce job, Juste a mis au point un diagnostic personnalisé, afin de pouvoir évaluer votre type de cheveux et lui proposer une routine adaptée Le tout, sans sulfate, sans silicone et sans parabènes bien sûr !

Nouveaux produits = nouvelle routine

Et oui, l’un ne va pas sans l’autre et vous vous en doutez sûrement déjà. S’il suffisait de seulement changer de shampoing pour avoir de beaux cheveux en pleine santé, ce serait facile. Heureusement, on a mis au point une routine spécifique pour rendre cette transition aussi paisible que possible :

Nouvelle routine capillaire

Shampoing-transition-capillaire

Qu’on se le dise : avoir une bonne routine capillaire passe avant tout par adopter les bons gestes au quotidien…

Même si vos racines redeviennent rapidement grasses pendant votre transition, il est relativement facile d’être tenté d’augmenter le rythme des shampoings. Malgré tout, comme on vous le disait plus haut, mieux vaut résister. D’abord parce que l’eau contient du calcaire qui déséquilibre le cuir chevelu, mais aussi parce que ce dernier a besoin de réguler seul sa production de sébum. Chose qu’il peut faire que lorsque les shampoings sont espacés tant que faire ce peut.

Les serviettes en microfibres sont idéales pour sécher les cheveux sans agresser la fibre et créer des frisottis. Contrairement aux serviettes classiques qu’il faut frotter contre les cheveux, elles absorbent parfaitement l’eau et ne favorisent pas les fourches. Une petite révolution.

Traitez vos cheveux avec douceur

Traiter ses cheveux avec douceur

Lorsque la matière rêche de la serviette de bain rentre en contact avec les cheveux, elle crée des frictions qui favorisent considérablement la casse ! Comme on vous l’a expliqué précédemment, les serviettes en microfibres naturelles représentent la solution adaptée. À condition de savoir les utiliser ! Pour ce faire, pas besoin de les frotter contre les cheveux, les nouer autour de votre crinière et les laisser s’imbiber d’eau suffit amplement pour éviter les frisottis et préserver le cuir chevelu.

Une fois essorés, l’heure est venue de passer à l’étape du séchage. Or, les fortes températures abîment considérablement la fibre qui se fragilise. Le bon geste ? Miser sur la fraîcheur. Alors oui, ça rallonge un peu le temps de séchage, mais les cheveux restent en meilleure santé, alors mieux vaut perdre quelques minutes !

Nouvelle routine du quotidien

Parce qu’une routine capillaire n’est rien sans une bonne hygiène de vie, surveiller le rythme de sommeil et l’alimentation font partie des geste à favoriser.

Les produits raffinés ou industrialisés ont tendance à être des sources d’inflammations pour l’appareil digestif ce qui mène irrémédiablement à des problèmes comme l’eczéma ou la dermatite qui peuvent influer sur la pousse des cheveux ou sur leur qualité. Pour limiter ce genre de problème tâchez de manger équilibré en intégrant, par exemple, des fruits et légumes de saison à vos repas. Mais aussi en mettant de côté les plats tout faits, les friandises, gâteaux et sodas pour favoriser les préparations maison ce qui aidera à effectuer une transition capillaire sans encombre.

Pour renforcer la fibre tout en permettant aux cheveux de rester souples et brillants pendant cette transition capillaire qui peut parfois être difficile, les cheveux peuvent avoir besoin d’être supplémentés en diverses éléments. Parmi ceux que l’on vous conseille ? La vitamine B et les acides aminés tels que la méthionine sont idéaux pour stimuler la synthèse de kératine. Les lipides sont également préconisés pour apporter de l’élasticité aux cheveux. Les antioxydants, quant à eux, permettent aux cheveux de vieillir moins vite. Tous ces ingrédients sont généralement combinés dans des comprimés de compléments alimentaires spécialisés et conçus pour apporter à votre cuir chevelu tout ce dont il a besoin.

Finalement, comment réussir sa transition capillaire naturelle ?

Pour réussir une transition capillaire naturelle, il est donc important de retenir plusieurs choses. D’abord, ne paniquez pas et ne réutilisez pas de shampoing chimique si vos cheveux ont tendance à graisser rapidement pendant les premières semaines. Ce petit dérangement va laisser place à une belle chevelure brillante dans quelques jours !

Ensuite, tâchez de donner à vos cheveux toutes les chances qu’ils vivent bien ce moment en privilégiant un essorage à la serviette en microfibres ainsi qu’un séchage à l’air frais.

Pour finir, si vous sentez que votre tignasse a un petit coup de mou, n’hésitez pas à lui apporter ce dont elle a besoin en rééquilibrant votre alimentation et en prenant régulièrement des compléments alimentaires bourrés de vitamines et de nutriments que vos cheveux adorent… Vous verrez, dans quelques semaines, vous allez être ravies d’avoir passé ce cap !

Même s’il est vrai qu’on a tendance à en parler un peu moins, les hommes ont également de beaux cheveux bouclés dont il faut savoir s’occuper correctement. Comment faire sachant qu’en moyenne, ils passent deux fois moins de temps dans la salle de bain que la gent féminine ? On fait le point.

La différence entre les cheveux bouclés chez l’homme et chez la femme

Même s’il est vrai que l’aspect des boucles peut varier entre l’homme et la femme, il n’existe pas réellement de différence de texture ou de qualité de cheveux entre les deux sexes. C’est en réalité du côté de l’entretien que l’écart peut généralement se creuser. Car si les femmes sont, pour la plupart, relativement au courant des gestes à adopter pour prendre soin de leurs boucles, les hommes, eux, ont tendance à utiliser le premier shampoing qui leur passe sous la main du moment qu’il remplisse sa fonction première : laver (une fois de plus, on ne fait pas de généralité, car il existe également des hommes qui sont d’ores et déjà passés maîtres dans l’art du soin). Seul problème : le choix du shampoing est en réalité primordial ! Car si la formule de celui-ci contient des sulfates, des phtalates, des parabens ou des silicones, son utilisation peut considérablement déséquilibrer le cuir chevelu. D’une manière générale, les cheveux bouclés ont besoin d’hydratation et de nutrition, tâchez donc de choisir un shampoing pour vos cheveux bouclés à la fois naturels et riches en ingrédients nutritifs et désaltérants. 

L’entretien des cheveux bouclés chez l’homme

Savoir entretenir des cheveux bouclés dépasse (de loin) le choix d’un shampoing et d’un après-shampoing. C’est en réalité tout un art auquel il faut s’intéresser pour en connaître les rouages. D’abord, sachez que vous n’avez pas besoin de mouiller vos cheveux pour pouvoir les coiffer ! Un démêlage avec les mains est souvent le plus conseillé, il est moins traumatisant pour la fibre capillaire. Ensuite, évitez de les secouer pour les mettre en pli, car cette technique va à la fois détacher les boucles, leur faire perdre de leur ressort et abîmer vos cheveux. Enfin, essayez de ne pas mettre trop de produits coiffants, car ces derniers sont souvent chargés d’ingrédients toxiques dont vous et vos boucles pouvez vous passer. 

Cheveux bouclés homme soin

Comment les hommes devraient laver leurs boucles

Tout comme les femmes, les boucles masculines ont besoin d’être lavées avec douceur en effectuant des gestes précis et adaptés. Voici nos conseils : 

La fréquence de lavage

Qu’on se le dise : vous laver les cheveux tous les jours est inutile et peut à la fois les assécher et déséquilibrer votre cuir chevelu ! Le bon rythme s’étend à 2 lavages par semaine afin de simplement débarrasser les racines du sébum et des impuretés. Si vous pratiquez un sport, lavez-vous les cheveux après chaque séance pour éviter d’avoir les racines grasses et d’avoir à doubler les shampoings. 

Comment s’y prendre ?

Les cheveux bouclés étant plus secs et fragiles que les autres types, vous devez, une fois de plus, les traiter avec douceur ! Pour ce faire, optez d’abord pour un shampoing à la formulation clean dénuée d’ingrédients controversés. Apposez l’équivalent d’une pièce de 2 € sur votre cuir chevelu et frottez brièvement pour retirer le sébum et les impuretés sans trop vous y attarder au risque d’exciter les glandes sébacées. Ensuite, laissez le shampoing couler vers vos pointes en vous assurant que l’intégralité de vos cheveux soit imbibée. Finissez par rincer à l’eau claire et tiède. 

Les shampoings Juste

Shampoing juste paris

Vous cherchez un shampoing et vous ne savez pas encore sur lequel miser ? Pour vous aider à faire le bon choix, chez Juste, nous avons mis au point un diagnostic personnalisé pour vous conseiller le meilleur shampoing pour répondre à vos problématiques capillaires. Côté parfum, nous proposons des formules aux odeurs mixtes. Vous avez une tendance allergique ou n’aimez pas les shampoings parfumés ? Qu’à cela ne tienne ! Vous pouvez également choisir de n’intégrer aucune fragrance à votre soin. Comme ça, pas de risque. 

Trouver le shampoing fait pour vous

Et les après-shampoings pour homme alors ?

Même s’il est vrai que les hommes ont généralement moins l’habitude d’appliquer de l’après-shampoing sur leurs cheveux, ce soin peut être très utile, surtout pour les tignasses bouclés. D’abord, c’est un excellent démêlant, il permet ainsi de ne pas agresser la fibre capillaire avec un peignage trop intense et forcé. Les après-shampoings sont également pourvus d’ingrédients nutritifs et hydratants qui sont là à la fois pour désaltérer, mais aussi pour nourrir les cheveux en profondeur. Car finalement, c’est surtout de ça, dont les cheveux bouclés ont le plus besoin. 

L’importance du séchage

Avouez-le : la plupart du temps, vous vous laissez sécher les cheveux à l’air libre n’est-ce pas ? Vous plaidez coupable ? Bon… Sachez dans un premier temps que cette méthode n’est pas la plus appropriée en hiver puisqu’elle favorise les otites et les rhumes. Puis vous devez également savoir que cette technique abîme vos cheveux. Les écailles étant ouvertes lorsqu’elles sont mouillées, ces dernières captent la pollution et les diverses agressions de l’extérieur et se referment lorsqu’elles sont sèches. Ces différents éléments étant emprisonnés dans la fibre, ils vont venir l’attaquer et l’assécher. Pour éviter ça, vous avez deux solutions viables :

Technique N°1 : le sèche-cheveux

Le sèche-cheveux n’est pas l’ennemi des chevelures bouclées, bien au contraire ! Lorsqu’il est correctement utilisé, il peut en réalité représenter un gain de temps et un formidable moyen de sécher les cheveux sans les abimer. Comment ? Eh bien tout simplement en l’utilisant à 20 cm minimum de votre tête et surtout en choisissant le mode le plus froid afin de ne pas surchauffer la fibre. Si vous disposez d’un diffuseur, n’hésitez pas à l’utiliser, car il permet de diffuser le souffle du sèche-cheveux uniformément pour un rendu plus net. 

Technique N°2 : la bonne vieille serviette

Sécher vos cheveux avec une serviette peut être une bonne idée… À condition d’utiliser la bonne ! Car non, la serviette que vous utilisez pour votre corps, n’est pas la plus adaptée pour votre chevelure, bien au contraire. En réalité, elle accentue les fourches et fragilise la fibre. La bonne affaire ? La serviette en microfibre qui absorbe lexcès deau rapidement tout en réduisant les frisottis. Une aubaine pour les crinières bouclées ! 

Légèrement plus fragiles et plus sèches que les autres types de cheveux, les tignasses bouclées ont besoin qu’on leur prodigue une routine à la fois douce et nourrissante. Pour vous aider à adopter les meilleurs gestes pour prendre soin de vos boucles tout en ne lésinant par votre cuir chevelu, voici nos conseils… Pour les hommes ayant les cheveux bouclés, rendez-vous sur cet article

Tout d’abord… Comment doit-on laver les cheveux bouclés ? 

Cela peut sembler anodin, mais se laver les cheveux est en réalité bien plus compliqué que ce qu’il n’y paraît. D’abord parce que chaque type de cheveux a des besoins et des problématiques bien spécifiques qu’il faut impérativement prendre en compte, mais aussi et surtout parce qu’un bon lavage permet de maintenir un cuir chevelu en pleine santé. Pour faire les choses bien, voilà les étapes importantes à respecter : 

Opter pour la juste dose de shampoing

S’il est vrai qu’utiliser une grosse dose de shampoing donne l’impression d’un lavage plus efficace, c’est un leurre. En plus d’avoir un coût, cela a tendance à surcharger vos racines de produit difficile à retirer. Cette surdose a pour effet d’étouffer la fibre capillaire et d’encrasser le cuir chevelu qui répond à ce phénomène en produisant du sébum en excès. Résultat : un déséquilibre se crée et les cheveux bouclés deviennent plus rapidement gras. La juste dose à utiliser ? L’équivalent d’une pièce de 0,50 centimes d’euros sur l’intégralité de votre chevelure. Ni plus ni moins.

Commencez par appliquer le shampoing sur le cuir chevelu 

Prendre soin de ses cheveux bouclés

Quand les cheveux deviennent gras, c’est le signe que le sébum, les cellules mortes, la pollution et parfois les produits de coiffage commencent à asphyxier votre cuir chevelu. Il est donc temps de passer à l’étape du lavage. Mais pas n’importe comment ! La première étape du lavage consiste à se concentrer sur le cuir chevelu, car c’est bien à cet endroit précis que se loge la saleté.

Attention néanmoins, “se concentrer” ne signifie pas “s’acharner”. Après avoir fait mousser votre shampoing naturel dans vos mains, appliquez-le sur vos racines sans trop insister. En vous attardant trop longtemps sur cette zone, vous prenez le risque de sur stimuler la production de sébum de votre cuir chevelu. Pour garder les racines de vos cheveux bouclés propres plus longtemps, on vous conseille de garder cette astuce en tête.

Étendre le shampoing sur les longueurs 

Vos longueurs nécessitent un lavage souvent moins rigoureux, mais il ne faut pas pour autant les lésiner pour autant. Comme pour vos racines, il n’est pas nécessaire d’y passer trop de temps ; d’abord parce qu’elles peuvent s’assécher si vous les frottez trop vigoureusement, mais aussi parce que le frottement peut casser vos boucles.

Une fois le shampoing appliqué sur vos racines, ré-humidifiez-le brièvement et laissez-le s’étendre sur vos longueurs. Il ne vous reste plus qu’à y faire mousser le shampoing, mèche par mèche, entre vos mains sans trop insister. N’hésitez pas à passer un petit peu plus de temps sur les zones moins accessibles comme l’arrière de vos oreilles, le bas du crâne afin de vous assurer que l’intégralité de votre chevelure ait été en contact avec la formule. Ensuite, rincez abondamment à l’eau claire (et tiède).

L’importance du shampoing pour les cheveux bouclés 

Les cheveux bouclés sont souvent sujets à la déshydratation. S’ils souffrent de ce type de problème, c’est parce que le sébum a du mal à atteindre les longueurs et les pointes, à cause de leur forme en spirale. Voilà pourquoi ils ont besoin d’une routine capillaire à la fois hydratante et nourrissante. Pour ce faire, cette routine doit être composée à la fois d’un élément hydrique, comme l’Aloe vera, et d’un élément gras, comme l’huile d’abyssinie. Ces deux ingrédients, vont permettre de rendre les cheveux plus souples et gainés. 

En termes de fréquence, deux lavages par semaine sont amplement suffisants afin de vous débarrasser du manteau de sébum et d’impuretés stagnant sur votre cuir chevelu sans pour autant assécher les pointes. 

Les shampoings pour cheveux bouclés de Juste Paris 

Shampoing cheveux bouclés juste

Chez Juste, nous avons élaboré des shampoings et après-shampoings pour tous les types de cheveux, sans exception. Que vos cheveux bouclés soient gras, secs, fins, épais, trouvez shampoing à votre boucle en effectuant votre diagnostic personnalisé directement sur notre site et commandez le shampoing pensé pour vous. Le résultat vous permettra également de savoir, avec exactitude, quels actifs sont les plus adaptés à votre chevelure et problématiques capillaires ! 

Faire mon diagnostic personnalisé

Les Après-Shampoings pour cheveux bouclés, à quoi ça sert ? 

Vous l’aurez compris, les boucles sont fragiles et ont besoin d’être traitées avec douceur. Or le démêlage des cheveux et la douceur ne vont pas de pair et très souvent, cette séance de peignage se termine en supplice pour vous et pour votre tignasse. Pour rendre facile ce moment incontournable de votre routine capillaire, pensez à l’après-shampoing. Laissez poser ce soin riche quelques minutes pour apporter une couche d’hydratation supplémentaire à vos boucles tout en donnant un coup de main au peigne.

Si vos cheveux bouclés sont naturellement magnifiques, vous avez maintenant toutes les cartes en main pour les sublimer et prendre soin d’eux efficacement. Go ! 

Qu’on se le dise : entretenir ses boucles n’est pas une mince affaire. Il y a d’ailleurs tellement d’ondulations et de types de cheveux différents que chaque personne a ses petites astuces pour obtenir de jolies boucles bien définies. Mais connaissez-vous réellement tous les secrets qui entourent votre tignasse ? Explorons ça ensemble. 

Nos conseils pour vos cheveux bouclés

Si choisir le bon shampoing, le bon après-shampoing ou le bon soin est très important pour pouvoir obtenir de jolies boucles bien définies (et éviter d’agresser le cuir chevelu par la même occasion)… Connaître les différents besoins de vos cheveux est également primordial. D’abord parce que les tignasses bouclées nécessitent plus d’attention que les autres, mais aussi et surtout parce que prendre conscience de leur nature vous permet d’éviter les erreurs courantes. Pour tout savoir et même plus, n’hésitez pas à aller consulter notre article « Cheveux bouclés : les comprendre pour mieux les dompter » qui recèle de bons conseils qui pourraient vous être utiles. 

Trouver un produit pour ses cheveux

Les différents types de produits pour vos boucles

Les cheveux bouclés nécessitent plusieurs types de produits afin de pouvoir prendre soin d’eux efficacement. On en dénombre 3 principaux : 

Les shampoings dédiés aux cheveux bouclés doivent avant tout être riches en ingrédients hydratants et désaltérants qui permettent à la fois de nettoyer le cuir chevelu tout en n’asséchant pas les pointes. Autre élément important : l’absence de substances controversées comme les silicones (une sorte de cire qui apporte de la brillance à la fibre), les sulfates (qui font mousser la formule) et les phtalates ou encore les (mauvais) parabens (qui sont de puissants anti-bactériens). Il existe également des shampoings dédiés pour les hommes aux cheveux bouclés

Les soins après-shampoings sont utiles pour trois choses bien distinctes : hydrater, nourrir et faciliter le démêlage des cheveux bouclés qui demandent la plus grande douceur afin de ne pas les abîmer pendant cet exercice. Chez Juste, la formule de nos soins est constituée d’ingrédients doux, 100% naturels, qui vont venir répondre aux différents besoins du cuir chevelu et de la fibre capillaire pour éviter le phénomène de racines grasses / pointes sèches qui touche souvent les tignasses bouclées. 

Si les huiles disposent d’énormément de vitamines bénéfiques pour la santé de vos pointes, leur utilisation se fait exclusivement à sec. Pourquoi ? Et bien tout simplement parce que leur rôle est de préserver vos cheveux de la déshydratation causée par l’utilisation de shampoings abrasifs, par le contact avec le calcaire de l’eau du robinet ou encore par une méthode de lavage mal étudiée. Mais quelles sont les huiles les plus efficaces sur les cheveux bouclés ? Eh bien vous avez d’abord l’huile de Jojoba, aux fortes propriétés nourrissantes, l’huile d’amande douce, qui permet de rééquilibrer le cuir chevelu sans l’agresser grâce à ses vertus apaisantes ou encore l’huile d’abyssinie ou de coco qui permettent de gainer le cheveu.

Que vérifier lorsqu’on choisit ses produits pour cheveux bouclés

Produits juste cheveux bouclés

Vous l’aurez compris, les cheveux bouclés ou crépus sont fragiles. Ils ont donc besoin d’un maximum de douceur. Pour vous assurer du niveau d’agressivité d’un produit que vous allez utiliser, il y a plusieurs facteurs que vous devez prendre en compte. Les voici. 

Les produits chimiques

On vous en a déjà parlé plus haut dans cet article et très souvent dans les autres, mais c’est toujours utile de faire une petite piqure de rappel : guettez les listes d’ingrédients de vos produits pour les cheveux ! En l’occurence, surveillez que les shampoings et après-shampoings que vous allez mettre en contact avec votre cuir chevelu ne disposent pas de sulfates, de silicones, de phtalates ou encore de parabens qui sont des éléments qui n’ont aucune vertu curative. 

Son type de boucles

À chaque type de boucle sa fragilité. Pour vous assurer que le produit que vous allez choisir vous convient parfaitement, il n’existe qu’une seule solution : qu’il soit fait pour vous ! C’est pour cette raison que chez Juste, nous avons mis au point un diagnostic personnalisé accessible en ligne qui nous permettra de mettre au point la meilleure formule pour vos cheveux, leur type et (surtout) pour répondre à chacun de vos besoins. 

Faire son diagnostic personnalisé maintenant

Les secrets de grand-mères

Miser sur les bons produits, c’est une bonne chose. Opter pour les gestes qui permettent de limiter les déséquilibres, c’est encore mieux. Mais il existe d’autres éléments qui peuvent avoir une influence sur la santé de vos cheveux bouclés…

Les grand-mères disent souvent qu’il faut se couper les cheveux les soirs de pleine lune afin de booster la pousse, mais qu’en est-il vraiment ? Et bien même si aucune étude scientifique n’a jamais réussi à prouver ce phénomène, les cheveux pousseraient plus rapidement après avoir été coupés lors de la phase croissante de la lune (entre la nouvelle lune et la pleine lune). 

Pour favoriser la santé de vos cheveux et éviter les frisottis, vous pouvez également utiliser une taie d’oreiller en soie ou encore envelopper directement votre crinière dans un foulard en soie. Ce procédé permet de limiter les frottements entre vos cheveux et vos draps qui les abîment considérablement. 

Si vous aussi vous avez une grand-mère qui ne jure que par les shampoings homemade qu’elle fabrique à partir de diverses ingrédients dont elle dispose dans sa cuisine rassurez-vous, nous aussi ! Du coup, on a décidé de s’inspirer d’elles et de leurs formules pour construire nos shampoings et nos après-shampoings.

Vous l’aurez compris, que vous ayez les cheveux raides, bouclés ou frisés, vous devez avant tout miser sur des formules clean et naturelles qui sont les seules à pouvoir les sublimer sans les abîmer… 

Racines grasses et pointes sèches… Voilà un duo qui donne du fil à retordre lorsqu’il faut choisir le shampoing qui puisse répondre à ces deux problématiques. Il faut à la fois réguler l’excès de sébum présent au niveau du cuir chevelu tout en nourrissant les pointes pour leur permettre de rester en pleine santé… Heureusement, il existe des formules là pour vous aider à retrouver l’équilibre. On vous explique tout.

Pourquoi vous avez les cheveux mixtes ?

La mixité des cheveux s’explique de la même façon que celle de la peau. Bien souvent, il n’existe pas qu’un seul élément perturbateur qui est à l’origine de ce déséquilibre. Nous estimons plutôt que c’est davantage un assemblage de plusieurs facteurs comme un stress passager, un déséquilibre au niveau de votre rythme de vie, un déséquilibre hormonal ou l’utilisation de produits trop abrasifs qui peuvent être la cause d’un emballement des glandes sébacées. L’utilisation de produits asséchants et purifiants pour lutter contre un cuir chevelu gras mène également à l’assèchement des longueurs et des pointes. Alors tâchez de garder l’œil ouvert et essayez de mettre le doigt sur la cause exacte de ce déséquilibre afin de pouvoir y remédier avec précision. 

Pointes sèche que faire?

Quel shampoing dédié aux racines grasses et aux pointes sèches utiliser ?

Pour lutter contre ce phénomène il n’existe qu’une seule solution : revoir votre routine capillaire de A à Z, car il y a de fortes chances que ce soit elle la cause de tous vos ennuis. Pour ce faire, vous pouvez effectuer votre diagnostic directement sur le site de Juste Paris afin de connaître quelle formule est la plus adaptée à vos besoins. De notre côté, on vous recommande l’utilisation d’aloé véra, un ingrédient composé à 98% d’eau qui va permettre aux cellules de se désaltérer. Mais aussi l’algue marine qui évite les dessèchements ou encore l’ortie qui régule le cuir chevelu. 

Faire son diagnostic personnalisé maintenant

Racine grasse pointe seche

Vous pouvez également bannir quelques éléments qui sont d’ores et déjà reconnus pour être la source de diverses déséquilibres comme :

Les sulfates

Les sulfates, ce sont ces agents qui vous donnent cette impression si agréable de propreté au lavage, car ils permettent aux shampoings de mousser. Malheureusement, ils sont très proches du détergeant et assèchent considérablement le cuir chevelu lors du lavage. Résultat : votre crâne perd son équilibre initial et vos cheveux commencent à graisser beaucoup plus vite qu’à leur rythme habituel. 

Comment on les retrouve ? Sur les étiquettes, vous pouvez les retrouver sous le nom de « Sodium Lauryl Sulfate », de « Sodium Lauryl Sulfoacetate », de « Sodium Laureth Sulfate » ou simplement de « SLS ». 

Les silicones et les racines grasses

Si les silicones ont été incorporés aux formules lavantes avec de bonnes intentions (ils donnent aux cheveux leur côté brillant et souple), leur texture, ressemblant à de la cire, bouche les pores de la peau. Pour riposter, les glandes sébacées essaient de produire du sébum en excès afin de libérer les pores et c’est là que vous constatez l’apparition de problèmes cutanés comme des dermatites ou de l’eczéma. Autre résultante de leur utilisation : les cheveux redeviennent gras beaucoup plus vite avec ou sans shampoing cheveux gras.

Comment on les retrouve ? Sur les étiquettes, vous pouvez fréquemment les retrouver sous le nom de « dimethicone » ou encore derrière tous les ingrédients dont le nom finit par le suffixe « -icone »

Les parabens 

Les parabens font partie de la grande famille des conservateurs. Ils permettent aux shampoings et après-shampoings de ne pas développer de bactéries ou de champignons qui pourraient altérer la santé du consommateur. Seul problème : les mauvais parabens sont des perturbateurs endocriniens reconnus qui peuvent causer certains dérèglements hormonaux. Mais pas que ! Ils sont également responsables de problèmes cutanés comme les irritations ou l’eczéma. 

Comment on les retrouve ? Sur les étiquettes, vous pouvez retrouver les parabens sous le nom de « methylparaben », de « Butylparaben », « d’Isobutylparaben », « d’Ethylparaben », de « Propylparaben » et « d’Isopropylparaben ». Alors restez vigilants. 

Favorisez les ingrédients naturels pour traiter vos pointes sèches

Shampoing juste racine grasse

Chez Juste, nous cherchons à mettre au point les shampoings et après-shampoings les plus naturels possibles. Le but ? Que vous puissiez utiliser nos shampoings sur vos cheveux les yeux fermés (attention, les yeux ouverts, ça pique), et ce, pour tous types de cheveux et cuirs chevelus. Cette rigueur nous permet de vous fournir une offre capillaire 100% adaptée à vos besoins et de vous garantir une gamme de soins affranchie de substances chimiques controversées. Pour l’enrichir, nous favorisons l’utilisation d’ingrédients chargés d’actifs et de propriétés traitantes et hydratantes comme l’aloé vera, le miel, le thé vert ou encore l’algue marine…

Shampoing racines grasses pointes sèches : les solutions à adopter

Maintenant que vous avez compris la raison pour laquelle vos racines sont grasses et vos pointes sont sèches, l’heure est aux solutions. Voici, selon notre expertise les 3 plus efficaces : 

Vous l’aurez compris, l’utilisation de shampoings et d’après-shampoings naturels et dénués de parabens, de silicones et de sulfates est très importante pour retrouver un cuir chevelu sain. Si ça ne suffit pas, pensez également à détoxifier votre crâne afin de repartir à zéro. Comment ? Eh bien ! Tout simplement en essayant d’espacer les lavages. Si vous avez pris l’habitude de faire votre shampoing tous les jours, tâchez de sauter une journée pour commencer. Chaque semaine, reculez ce moment d’un jour de plus afin d’arriver à une moyenne de 2 à 3 lavages hebdomadaires.

Sur les racines :

Étonnant et pourtant : laisser poser un masque sur votre cuir chevelu n’est pas incompatible avec vos cheveux gras, bien au contraire ! Les soins à base de miel, d’aloé vera ou encore d’ortie (connue pour réguler le cuir chevelu par sa richesse en vitamines et minéraux) sont particulièrement bien tolérés par la peau du crâne. Alors n’hésitez pas à laisser poser ces différents actifs pendant 5 à 10 minutes.

Sur les pointes : 

Les pointes ont plus que jamais besoin d’être nourries. Pour répondre à cette nécessité, vous devez privilégier des soins à base de miel, de protéine de blé (réputée pour pénétrer la fibre afin de la réparer) mais aussi d’huile d’abyssinie qui nourrit durablement le cheveu. Comme pour votre cuir chevelu, vous devez laisser poser le masque pour cheveux gras 10 à 15 minutes afin qu’il agisse au cœur de la fibre et qu’il offre ses meilleurs résultats.