Avis 4.7/5 - Paiement sécurisé

Les shampoings se valent-ils tous ?

20/04/2022

Vous vous êtes déjà demandé si les shampoings étaient vraiment différents d’une marque à l’autre, ou si seule l’étiquette, ou le prix changeaient ? On peut vous le dire : tous les shampoings ne se valent pas. Mais alors, quelle différence entre tous les shampoings ?

Pour commencer, pour mieux vous guider, nous vous avons concocté un tableau récapitulatif des caractéristiques importantes pour un shampoing, par catégorie : shampoing sur-mesure, shampoing de grande surface, shampoing professionnel, et enfin shampoing de clean beauty.

Bien sûr, chaque marque et modèle a ses spécificités (par exemple, une composition correcte dans un shampoing de grande surface est toujours possible, un faible dosage en principes actifs peut être avéré chez certains shampoings de clean beauty ou au contraire un très bon dosage dans un shampoing professionnel …). Toutefois, ce tableau vous permet d’avoir un ordre d’idées et de faire votre choix en connaissance de cause.

Différence entre tous les shampoings

Pour plus de détails, nous vous détaillons ci-dessous l’importance d’un shampoing adapté à votre profil de cheveux, avec un dosage d’actifs suffisant, et à la composition saine.

‣ Un shampoing doit tenir compte de votre profil de cheveux

Différence entre tous les shampoings - 1

Il existe plus de mille profils de cheveux différents : selon leur type, nature, épaisseur, densité, élasticité et porosité.

Chaque profil a des besoins uniques et des problématiques capillaires données. Il est donc essentiel d’avoir un shampoing qui répond aux besoins et objectifs qui vous sont propres.

Par exemple, un cheveu fin et raide ou un cheveu sec et crépu ne requièrent pas les mêmes principes actifs, ont besoin d’une texture différente et ne demandent ni la même application, ni le même rinçage. La formule d’un shampoing comme de tout autre soin capillaire sera donc absolument différente d’une personne à une autre.

C’est pourquoi chez juste, nous vous proposons des soins capillaires sur-mesure, de l’intérieur (complément alimentaire) comme de l’extérieur (shampoing et après-shampoing), formulés grâce à un diagnostic.

‣ Tous les shampoings ne suivent pas le même dosage en principes actifs

Chaque année, nous entendons parler d’un nouveau principe actif révolutionnaire qui remplace celui de l’année précédente, et nous ne savons pas toujours quoi en penser. Cela est d’autant plus vrai quand nous apprenons qu’il n’est présent qu’à 0,01% dans la composition du produit de beauté en question. On peut se sentir lésé, et c’est tout à fait normal !

Pour savoir si le principe actif tant vanté est présent en quantité suffisante dans le produit de beauté, on regarde sa position dans la liste des ingrédients, ou encore liste INCI.

Différence entre tous les shampoings - 2

La liste INCI énumère les ingrédients dans l’ordre décroissant de leur concentration dans la formule. Par exemple, l’eau apparaît très souvent en premier dans une liste INCI, car elle est représente une très grande proportion de la formule.

Les ingrédients présents à moins de 1% dans la formule, peuvent être listés dans n’importe quel ordre en fin de formule. Lorsque le principe actif phare d’une formule apparaît parmi les dernières positions, on peut alors se poser des questions et s’alerter sur la réelle concentration en cet actif, du produit de beauté.

De plus, les matières premières de qualité, et en quantité suffisante dans une formule, ont un coût. Un produit de beauté proposé à un tarif trop attractif implique bien souvent que le principe actif mis en avant soit présent en faible quantité, et parfois même d’une plus faible qualité.

Chez juste, nous utilisons dans nos soins capillaires des principes actifs de qualité à une proportion à laquelle ils ont démontré scientifiquement leur action. Ce pourcentage est en général de l’ordre de 1%.

Je découvre ma formule personnalisée riche en principes actifs

‣ Tous les shampoings n’ont pas une composition irréprochable

Différence entre tous les shampoings - 3

Pour proposer des prix attractifs et pour simuler des cheveux en bonne santé en créant une couche lisse qui obstrue la fibre capillaire, de nombreuses marques utilisent des ingrédients controversés. C’est notamment le cas des parabens, des silicones et des sulfates.

Les silicones : ils apportent une action lissante, assouplissante et structurante en laissant une pellicule lustrante sur le cheveu. En réalité, trop hydratante, cette pellicule finit par l’étouffer. En conséquence, les principes actifs des soins ne pénètrent plus et les cheveux finissent par se fragiliser ou se ternir, jusqu’à graisser et laisser apparaître des pellicules.
Les sulfates : ils permettent de faire mousser abondamment les shampoings et d’apporter une action nettoyante en diluant les corps gras (sébum, cellules mortes…) dans l’eau. Malheureusement, ils sont particulièrement agressifs et allergènes pour le cuir chevelu qui finit par s’assécher et démanger.
Les parabens : ils constituent un groupe de substances chimiques utilisées comme conservateurs dans les cosmétiques pour empêcher la prolifération de bactéries dans les shampoings. Or, l’Université de Reading a publié une étude en janvier 2014, démontrant un lien étroit entre les parabens et l’apparition du cancer du sein; c’est pourquoi nous vous recommandons de les éviter dans vos shampoings.

Mon shampoing sans silicones, sulfates ni parabens

Différence entre tous les shampoings - 4

D'autres articles pour comprendre


Voir plus