Nouveauté - Compléments cheveux

Comment réussir sa transition capillaire naturelle ?

24/03/2021

La transition vers une routine capillaire naturelle peut s’avérer surprenante. Cheveux qui graissent vite, texture différente, formation de nœuds… Il arrive que tous ces petits désagréments donnent envie de tout arrêter et de reprendre les vieilles habitudes. Pourtant, ces tracas sont totalement normaux et s’estompent au bout de quelques jours si les produits naturels utilisés sont de bonne qualité. Vous voulez effectuer cette transition sans encombre ? Découvrez tous nos conseils pour une transition capillaire réussie.

Que se passe-t-il vraiment quand on transit du chimique au naturel ?

Quels ingrédients pour sa transition capillaire

Lorsque l’on passe d’une formule chimique à un traitement naturel trop brusquement, il arrive parfois que ce changement soit légèrement surprenant. D’abord parce qu’avec le temps et l’utilisation de shampoings à base de sulfates ou de silicones, le cuir chevelu est devenu légèrement fainéant. Aussi parce qu’il lui faut en moyenne 21 jours pour se débarrasser de tous les produits chimiques et obstruants qui lui ont été administré pendant des années. C’est ce que l’on appelle une bonne transition capillaire naturelle.

1. À quoi peut-on s’attendre durant cette transition ?

Parce que tout le monde est différent et que chacun dispose d’une nature de cheveux spécifique, les réactions face à cette transition peuvent varier d’une personne à une autre et selon votre type de cheveux …

1.1 Les cheveux fragiles

Les cheveux fragiles ou abimés subissent de plein fouet le changement de routine. Pourquoi ? Eh bien tout simplement parce que les silicones ont agi comme de véritables « cache misère » et ont lissé la fibre afin de la rendre plus douce au toucher. En réalité, leur texture proche de la cire n’est qu’un leurre et empêche le cuir chevelu de respirer et de pouvoir absorber les actifs des soins.

Alors, que faire pour que cette transition capillaire puisse s’effectuer sans encombre ?

Et bien il faut tout simplement prendre soin de vos cheveux en optant pour l’application régulière de masques nourrissants, en les rinçant là l’eau tiède, voire froide et en les séchant à l’air frais.

1.2 Les cheveux à tendance grasse

Les sulfates ont tendance à assécher le cuir chevelu et le rendre dépendant. Alors forcément, quand vous allez débuter votre transition, il y a de fortes chances que vos racines soient rapidement grasses 1 à 2 jours maximum après le shampoing.

Si ça arrive, essayez d’être fort·e·s. Tentez de résister aux sirènes du lavage quotidien ou de recommencer à utiliser un shampoing aux sulfates. Car il se trouve que quelques jours après cet épisode difficile, votre cuir chevelu va doucement retrouver son équilibre et sa nature initiale.

1.3 Faites confiance à vos cheveux

Si vous n’avez pas de problèmes particuliers et que vos cheveux au naturel semblent tout simplement plus secs, emmêlés ou moins lisses, sachez que le corps fait bien les choses. En 21 jours, le cuir chevelu va se rééquilibrer, réintégrer les actifs des soins adaptés et permettre aux cheveux d’être plus brillants, plus solides et en santé que jamais.

2. Qui dit transition capillaire dit nouveaux produits

Shampoing transition capillaire naturelle

Vous le savez dorénavant : nous avons toutes une nature de cheveux différente et des besoins spécifiques à combler. Pour faciliter la transition et apporter à votre tignasse tout ce dont elle a besoin, il faut donc lui apporter la formule la plus appropriée qu’il soit.

Bonne nouvelle, c’est exactement ce que nous faisons chez Juste ! Nous avons pris le temps d’analyser la majorité des problématiques capillaires et vous proposons une routine capillaire personnalisée pour vous accompagner durant cette transition.

Pour découvrir la vôtre, rendez-vous dans l’espace “Diagnostic personnalisé” en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Effectuer mon diagnostic capillaire maintenant

2.1 Adoptez des soins riches pour nourrir les cheveux

Pour reprendre le dessus pendant la période de transition que vivent vos cheveux, les nourrir davantage grâce à des soins sans produits toxiques est un geste conseillé. Pourquoi ? Eh bien parce que pendant ce changement de routine, votre crinière peut vous paraître rêche au niveau des longueurs et difficile à coiffer. Cette sensation est une fois de plus totalement normale, mais peut être améliorée par l’utilisation d’un soin enrichi à l’huile de jojoba et/ou d’amande douce qui œuvrent toutes les deux pour apporter du confort et de la douceur aux cheveux.

Petit rappel : une bonne transition demande du temps !

En moyenne, une transition vers une routine 100% naturelle prend 10 à 21 jours pour commencer à montrer pleinement ses effets positifs. Entre-temps, il est possible d’améliorer la qualité des cheveux en utilisant un bon shampoing riche et sans sulfates. L’idée ? Gagner du temps en offrant à votre crinière exactement ce dont elle a besoin : de quoi hydrater les longueurs en profondeur tout en maintenant l’équilibre du cuir chevelu. Pour faire ce job, Juste a mis au point un diagnostic personnalisé, afin de pouvoir évaluer votre type de cheveux et lui proposer une routine adaptée Le tout, sans sulfate, sans silicone et sans parabènes bien sûr !

3. Nouveaux produits = nouvelle routine

Et oui, l’un ne va pas sans l’autre et vous vous en doutez sûrement déjà. S’il suffisait de seulement changer de shampoing pour avoir de beaux cheveux en pleine santé, ce serait facile. Heureusement, on a mis au point une routine spécifique pour rendre cette transition aussi paisible que possible :

3.1 Nouvelle routine capillaire

Shampoing-transition-capillaire

Qu’on se le dise : avoir une bonne routine capillaire passe avant tout par adopter les bons gestes au quotidien…

  • Espacez les shampoings pour permettre au cuir chevelu de se rééquilibrer

Même si vos racines redeviennent rapidement grasses pendant votre transition, il est relativement facile d’être tenté d’augmenter le rythme des shampoings. Malgré tout, comme on vous le disait plus haut, mieux vaut résister. D’abord parce que l’eau contient du calcaire qui déséquilibre le cuir chevelu, mais aussi parce que ce dernier a besoin de réguler seul sa production de sébum. Chose qu’il peut faire que lorsque les shampoings sont espacés tant que faire ce peut.

  • Utilisez des serviettes en microfibres naturelles et hyper absorbantes

Les serviettes en microfibres sont idéales pour sécher les cheveux sans agresser la fibre et créer des frisottis. Contrairement aux serviettes classiques qu’il faut frotter contre les cheveux, elles absorbent parfaitement l’eau et ne favorisent pas les fourches. Une petite révolution.

3.2 Traitez vos cheveux avec douceur

Traiter ses cheveux avec douceur

Lorsque la matière rêche de la serviette de bain rentre en contact avec les cheveux, elle crée des frictions qui favorisent considérablement la casse ! Comme on vous l’a expliqué précédemment, les serviettes en microfibres naturelles représentent la solution adaptée. À condition de savoir les utiliser ! Pour ce faire, pas besoin de les frotter contre les cheveux, les nouer autour de votre crinière et les laisser s’imbiber d’eau suffit amplement pour éviter les frisottis et préserver le cuir chevelu.

Une fois essorés, l’heure est venue de passer à l’étape du séchage. Or, les fortes températures abîment considérablement la fibre qui se fragilise. Le bon geste ? Miser sur la fraîcheur. Alors oui, ça rallonge un peu le temps de séchage, mais les cheveux restent en meilleure santé, alors mieux vaut perdre quelques minutes !

3.3 Nouvelle routine du quotidien

Parce qu’une routine capillaire n’est rien sans une bonne hygiène de vie, surveiller le rythme de sommeil et l’alimentation font partie des geste à favoriser.

  • Mangez sainement

Les produits raffinés ou industrialisés ont tendance à être des sources d’inflammations pour l’appareil digestif ce qui mène irrémédiablement à des problèmes comme l’eczéma ou la dermatite qui peuvent influer sur la pousse des cheveux ou sur leur qualité. Pour limiter ce genre de problème tâchez de manger équilibré en intégrant, par exemple, des fruits et légumes de saison à vos repas. Aussi en mettant de côté les plats tout faits, les friandises, gâteaux et sodas pour favoriser les préparations maison ce qui aidera à effectuer une transition capillaire sans encombre.

  • Les compléments alimentaires peuvent être des alliés

Pour renforcer la fibre tout en permettant aux cheveux de rester souples et brillants pendant cette transition capillaire qui peut parfois être difficile, les cheveux peuvent avoir besoin d’être supplémentés en divers éléments. Parmi ceux que l’on vous conseille ? La vitamine B et les acides aminés tels que la méthionine sont idéaux pour stimuler la synthèse de kératine. Les lipides sont également préconisés pour apporter de l’élasticité aux cheveux. Les antioxydants, quant à eux, permettent aux cheveux de vieillir moins vite. Tous ces ingrédients sont généralement combinés dans des comprimés de compléments alimentaires cheveux spécialisés et conçus pour apporter à votre cuir chevelu tout ce dont il a besoin.

4. Finalement, comment réussir sa transition capillaire ?

Pour réussir une transition capillaire, il est donc important de retenir plusieurs choses. D’abord, ne paniquez pas et ne réutilisez pas de shampoing chimique si vos cheveux ont tendance à graisser rapidement pendant les premières semaines. Ce petit dérangement va laisser place à une belle chevelure brillante dans quelques jours !

Ensuite, tâchez de donner à vos cheveux toutes les chances qu’ils vivent bien ce moment en privilégiant un essorage à la serviette en microfibres ainsi qu’un séchage à l’air frais.

Pour finir, si vous sentez que votre tignasse a un petit coup de mou, n’hésitez pas à lui apporter ce dont elle a besoin en rééquilibrant votre alimentation et en prenant régulièrement des compléments alimentaires bourrés de vitamines et de nutriments que vos cheveux adorent… Vous verrez, dans quelques semaines, vous allez être ravies d’avoir passé ce cap !