Avis 4.7/5⭐ - Paiement sécurisé

Comment faire pousser ses cheveux plus rapidement

24/03/2021

Pas toujours évident d’assumer cette coupe mi-longue en attendant de pouvoir aborder la chevelure de vos rêves… De l’alimentation aux massages en passant par le rythme de lavage… Pour accélérer le processus, on vous propose 11 astuces qui vont vous aider à obtenir la longueur dont vous rêvez.

Astuce N°1 : Attention à l’alimentation

Si la génétique représente une part importante dans la densité des cheveux, l’alimentation, quant à elle, permet de maintenir un rythme de pousse optimal. Et parmi les aliments à privilégier, il y a :

  • Les oeufs

Riches en biotine (un minéral stimulant), en lysine (un acide aminé), en vitamine D et en minéraux… Les œufs font partie des aliments qui, lorsqu’ils sont consommés dans le cadre d’une alimentation saine, peuvent améliorer la pousse des cheveux.

  • Les poissons gras

Riches en Acides gras oméga-3, les poissons gras comme le saumon, les sardines, le maquereau, le thon ou le hareng stimulent la croissance tout en réduisant la chute de cheveux.

  • Les légumes verts, les patates douces et les fruits riches en vitamine C

Les légumes verts comme les épinards, le chou kale, les blettes, les brocolis, les haricots verts, la roquette, mais aussi les patates douces (qui ne sont, elles, pas des légumes verts vous l’aurez compris), sont de bonnes sources de minéraux, de protéines, mais aussi de vitamines (A,E et K). Les fruits tels que les fraises, les oranges, les citrons etc sont, quant à eux, riches en vitamine C. Tous ces aliments, permettent de stimuler l’organisme, et à rendre la pousse des cheveux plus rapide.

  • Les huiles végétales

Ingrédients pousse cheveux rapide

Riches en Omega-3, 6, 9, en vitamines et en nutriments, les huiles végétales (d’olive, de sésame ou de tournesol) sont excellentes pour stimuler la pousse des cheveux. À condition bien sûr qu’elles soient vierges et extraites à froid pour conserver tous leurs bienfaits !

Astuce N°2 : N’oubliez pas d’aller faire un tour chez le coiffeur de temps en temps

Si se couper les cheveux ne permet pas de faire pousser les cheveux (puisque la pousse se passe au niveau du cuir chevelu), cela aide plutôt à se débarrasser des fourches pour garder une fibre capillaire en bonne santé. Car avec le temps, le calcaire de l’eau, les différents traitements et le soleil, les pointes ont tendance à se fragiliser en rendant les cheveux plus fins. Du coup, les couper leur permet de gagner en densité et en ténacité !

Astuce N°3 : Se masser le cuir chevelu avant le shampoing pour faire pousser ses cheveux

Le cuir chevelu fonctionne comme la peau du visage ou du corps. Il a donc besoin d’être massé avant chaque shampoing afin de se débarrasser des impuretés présentes à la surface de l’épiderme, d’activer la micro-circulation sanguine et d’assouplir la peau. Le but ? Oxygéner le cuir chevelu et stimuler les cellules présentes dans le follicule pileux pour favoriser la pousse. Alors oui, c’est vrai qu’on vous dit souvent de ne pas trop vous masser pendant le shampoing, mais pour stimuler la pousse, vous pouvez le faire avec la pulpe de vos doigts, deux heures avant le lavage. Et à mesure d’une à deux fois par semaine maximum, ça ne peut faire que du bien.

Astuce N°4 : Misez sur les huiles végétales

On vous a déjà parlé de l’importance d’inclure des huiles végétales dans l’alimentation. Il se trouve que leurs bienfaits vont bien au-delà de l’assiette. Il est donc possible de les appliquer directement sur les cheveux secs une fois par semaine. Parmi les plus efficaces, il y a l’huile de ricin bien sûr, réputée pour stimuler la pousse. Il y en a aussi une autre, moins connue qui fonctionne très bien : l’huile de moutarde. Très appréciée en Inde et au Maghreb, elle stimule la circulation sanguine et lutte contre la chute des cheveux.

Astuce N°5 : Le choix du shampoing a toute son importance

Shampoing pousse cheveux rapide

Plus pratique à appliquer que des huiles, le shampoing sans perturbateur endocrinien fortifie les cheveux. À condition d’en utiliser un qui soit adapté à vos besoins. Le bon deal ? En choisir un dénué de sulfates, de silicones ou de parabènes qui sont des éléments qui fragilisent considérablement le cuir chevelu. Pour trouver la bonne formule, c’est simple, il suffit de répondre aux quelques questions de notre diagnostic capillaire et de notre côté, on se charge de vous concocter le shampoing sans perturbateur et gorgé d’actifs surpuissants qu’il vous faut !

Je fais mon diagnostic capillaire

Astuce N°6 : Ne pas oublier d’appliquer un après-shampoing sur ses cheveux

Ce serait dommage de se contenter des effets des shampoings sans les accompagner de ceux d’un après-shampoing. Riche en actifs nourrissants et hydratants, ce dernier facilite le démêlage des cheveux, ce qui permet d’en arracher moins au moment fatidique du peignage ou du brossage. Mention spéciale lorsqu’il est formulé sans perturbateur endocrinien.

Astuce N°7 : Comment opter pour la bonne brosse

Pourquoi se donner tant de mal pour soigner vos cheveux si c’est pour les maltraiter ensuite pendant le démêlage ? Pour enlever les nœuds sur une tignasse mouillée, mieux vaut donc favoriser le peigne, qui sera plus doux comparé à la brosse. Si votre chevelure est très épaisse ou frisée, une brosse à larges dents ou à poils doux sera parfaite pour enlever les nœuds sans tirer sur les boucles…

Astuce N°8 : Espacez les shampoings

Soins pousse cheveux rapide

Le calcaire de l’eau, les sulfates, les silicones ou les parabènes présents dans les shampoings ont tendance à agresser le cuir chevelu et à le déséquilibrer. Du coup, les cheveux ont du mal à pousser et il est même possible de constater de petits phénomènes de chute significative (sans gravité, heureusement). Pour refaire partir la machine, il suffit d’espacer les shampoings. Au début, commencez à vous laver les cheveux un jour après la date initiale, puis deux, puis trois. L’idée ? Arriver à deux shampoings par semaines en moyenne pour assurer la bonne santé du cuir chevelu. Et bien évidemment adopter un shampoing sans perturbateurs endocriniens, mais ça, vous le savez sûrement déjà !

Astuce N°9 : Coiffez vos cheveux

Natte, chignon ou queue de cheval tressée (et pas trop serrée)… Lorsqu’ils sont coiffés les cheveux sont protégés des agressions du quotidien comme la pollution. Du coup, ils poussent plus rapidement. C’est aussi simple que ça !

Astuce N°10 : Maintenez une bonne hygiène de vie

Si on a déjà parlé de l’alimentation, la consommation de tabac, d’alcool ou le rythme de sommeil sont des éléments à également prendre en compte dans la pousse des cheveux. Car il suffit que le corps soit en déséquilibre pour que son renouvellement cellulaire ne s’effectue pas de façon optimale ce qui conduit irrémédiablement à une qualité cutanée et capillaire médiocre.

Pour éviter ça, il faut prendre soin de soi, manger correctement, dormir au moins 7 à 8 heures par nuit et éviter les excès… même s’il est encore possible de s’amuser de temps en temps évidemment !

Astuce N°11 : Vos cheveux aussi ont besoin de se reposer

Prendre soin de ses cheveux, c’est super, mais parfois il arrive qu’à force de vouloir bien faire, l’effet inverse se produise et les déséquilibres commencent à se pointer. Du coup, c’est important de faire, une fois tous les deux mois, de petites remises à zéro en laissant votre tignasse se reposer. Bien sûr, vous pouvez garder vos bonnes habitudes de lavage en utilisant un shampoing et un après-shampoing à la formulation clean qui ne créent aucun problème endocrinien. Pour le reste, misez sur la simplicité et laissez votre corps faire son travail. Vous verrez, ça va bien se passer !

D'autres articles pour comprendre


Voir plus